Appel à contribution Afrique durable 2030 n°8 “Habitats et infrastructures durables en Afrique à l’horizon 2030″

Dakar-Indépendance

APPEL À CONTRIBUTION

Madame, Monsieur,

Africa 21 lance un appel à contribution pour le 8ème numéro de sa revue scientifique sur la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Afrique, Afrique durable 2030. Cette publication thématique et biannuelle se veut une interface entre chercheurs et praticiens du Sud et du Nord. Les sept premiers numéros qui ont porté sur l’enjeu des données, sur la gouvernance des ODD, sur l’économie verte, sur l’agriculture, sur les migrations, sur les minorités ou encore sur le changement climatique ont été diffusés à plus de 12’000 lecteurs et sur nos différents supports (site Internet et réseaux sociaux).

Il s’agit d’un public diversifié partageant un vif intérêt pour les problématiques africaines ; nous y trouvons aussi bien des fonctionnaires internationaux, que des diplomates, des responsables politiques, des chercheurs, des étudiants, des cadres d’ONG, de simples citoyens africains ou des membres de la diaspora africaine.

Thème sélectionné : « Habitats et infrastructures durables en Afrique à l’horizon 2030 »

La population mondiale est aujourd’hui de 7,7 milliards d’habitants et devrait passer à 9,7 milliards de personnes d’ici 2050 d’après le dernier rapport de l’ONU sur l’état de la population mondiale[1]. Sur la même période, la population africaine devrait doubler, soit une augmentation d’1,3 milliards de personnes. Entre 1900, 1960 et 2019, la population africaine est passée de 100 millions d’habitants, à 650 millions, puis 1,3 milliards de personnes. Cette augmentation massive et continue, spécialement en Afrique subsaharienne[2] soulève un certain nombre de défis parmi lesquels la maîtrise de l’urbanisation et de l’exode rural. L’Afrique subsaharienne est la région du monde qui connaît le taux d’urbanisation le plus élevé[3], à plus de 4% par an. D’ici 2050, d’après l’OCDE, 950 millions de personnes vivront dans les villes[4] africaines.

D’après Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, « l’Afrique a besoin de villes moins chères, mieux desservies et plus vivables (…). Il est essentiel d’améliorer les bénéfices économiques et sociaux qui découlent de l’urbanisation, car la clé de la transformation des économies africaines réside notamment dans un développement urbain mieux maîtrisé »[5].

En outre, afin de résoudre les défis liés au développement durable (gage d’une meilleure qualité de vie) et au changement climatique, de nouvelles approches doivent être trouvées en termes de politique, d’innovation, d’architecture et d’urbanisme.

 Ce nouveau numéro d’Afrique durable 2030 est consacré à la ville africaine de demain à travers le thème : « Habitats et infrastructures durables en Afrique à l’horizon 2030 » (voire au-delà).

Les cibles de l’Agenda 2030 retenues comme cadre d’analyse pour ce nouveau numéro sont les suivantes :

Objectif 11. Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

  • 11.1 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à un logement et des services de base adéquats et sûrs, à un coût abordable, et assainir les quartiers de taudis ;
  • 11.2 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à des systèmes de transport sûrs, accessibles et viables, à un coût abordable, en améliorant la sécurité routière, notamment en développant les transports publics, une attention particulière devant être accordée aux besoins des personnes en situation vulnérable, des femmes, des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées ;
  • 11.3 D’ici à 2030, renforcer l’urbanisation durable pour tous et les capacités de planification et de gestion participatives, intégrées et durables des établissements humains dans tous les pays ;
  • 11.6 D’ici à 2030, réduire l’impact environnemental négatif des villes par habitant, y compris en accordant une attention particulière à la qualité de l’air et à la gestion, notamment municipale, des déchets ;
  • 11.a Favoriser l’établissement de liens économiques, sociaux et environnementaux positifs entre zones urbaines, périurbaines et rurales en renforçant la planification du développement à l’échelle nationale et régionale ;
  • 11.b D’ici à 2020, accroître nettement le nombre de villes et d’établissements humains qui adoptent et mettent en œuvre des politiques et plans d’action intégrés en faveur de l’insertion de tous, de l’utilisation rationnelle des ressources, de l’adaptation aux effets des changements climatiques et de leur atténuation et de la résilience face aux catastrophes, et élaborer et mettre en œuvre, conformément au Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), une gestion globale des risques de catastrophe à tous les niveaux ;
  • 11.c Aider les pays les moins avancés, y compris par une assistance financière et technique, à construire des bâtiments durables et résilients en utilisant des matériaux locaux.

Modalités

  • L’auteur devra impérativement choisir au minimum l’un des enjeux proposés ainsi qu’utiliser dans la mesure du possible une voir plusieurs cibles d’ODD ou de l’Agenda 2063 indiquées précédemment pour rédiger sa proposition d’article.
  • Africa 21 n’accepte que les productions originales. Aucun document ayant fait l’objet d’une publication ou d’une soumission dans une autre revue ne sera accepté.
  • Le texte peut être rédigé en français ou en anglais.
  • Le résumé servant de base à la sélection initiale des articles de la revue, devra faire au maximum une page et expliquer de manière claire l’approche et les enjeux abordés, les exemples sélectionnés pour appuyer la démonstration (article final entre 8 et 15 pages).
  • Les propositions devront comporter également une courte biographie de l’auteur dans un document à part.
  • Le style est libre mais doit répondre aux critères proposés par l’équipe éditoriale d’Africa 21 (voir document en pièce jointe).
  • Toute contribution à la revue se fait sur une base bénévole à l’image des autres grandes revues internationales et dans l’esprit de partage au plus grand nombre du savoir et de la science.
  • Les propositions d’article doivent être envoyées à info@africa21.org

Agenda prévisionnel

  • 15 avril – 15 mai 2020 appel à contribution, période d’envoi des propositions de résumé d’article.
  • 16 mai 2020 réponse pour les projets d’article sélectionnés.
  • 17 mai – 15 juillet 2020 période de rédaction des articles, remise de la première version.
  • 16 juillet – 10 août 2020 période de révision par les pairs (peer-review).
  • 20 août 2020 date limite de remise de l’article dans sa version finale.
  • 21 août – 10 septembre 2020 édition de la revue.
  • 15 septembre 2020 diffusion de la revue, mise en ligne sur le site Internet.

 


[1] État de la population mondiale 2019, une tâche inachevée : la poursuite de l’acquisition des droits et des choix pour tous ; Fonds des Nations Unies pour la Population, New York, 2019.

https://www.unfpa.org/sites/default/files/pub-pdf/UNFPA_PUB_2019_FR_.Etat_de_la_Population_Mondiale.pdf

[2] L’Afrique du nord connait un phénomène inverse de vieillissement de la population.

[3] Rapport sur l’urbanisation en Afrique : pour soutenir la croissance il faut améliorer la vie des habitants et des entreprises dans les villes ; Banque mondiale, Washington, 9 février 2017.
https://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2017/02/09/world-bank-report-improving-conditions-for-people-and-businesses-in-africas-cities-is-key-to-growth

[4] Dynamiques de l’urbanisation africaine 2020 ; Africapolis, une nouvelle géographie urbaine, série:Cahiers de l’Afrique de l’Ouest, OCDE, Paris, 7 février 2020.
http://www.oecd.org/fr/publications/dynamiques-de-l-urbanisation-africaine-2020-481c7f49-fr.htm

[5] Idem note de bas de page n°3.

Télécharger (DOCX, 132KB)