Bibliographie Blaise Sandwidi

Photo_Blaise_Africa21

Dr Blaise Wendwaoga SANDWIDI

Blaise Sandwidi est titulaire d’un doctorat en sciences de gestion (finance) de l’Université Paris-Est Créteil, obtenu en décembre 2015, d’un Master 2 Conseil, études et recherche en finance de cette même université et d’une maîtrise en sciences de gestion de l’Université de Ouagadougou. Il est passionné par les aspects financiers des processus de développement durables, et plus particulièrement par l’intégration de l’éthique et de la bonne gouvernance dans ces processus. Ses centres d’intérêt sont la responsabilité sociale et le risque financier de l’entreprise (sujet de sa thèse), les relations entre les risques financiers, environnementaux, sociaux, de gouvernance et de crédit, la gestion des controverses d’entreprise, ainsi que le financement de l’énergie verte. Il est membre du pôle « finance » du laboratoire Montpellier Research in Management (MRM) de l’Université de Montpellier et du Laboratoire de Recherche en Gestion des Entreprises et des Organisations (LaReGEO) de l’Université Ouaga 2. Depuis 2014, il enseigne la finance à l’Université de Montpellier – une activité qui lui tient également très à cœur.

Spécialité:

  • ODD 8 -  Promouvoir  une  croissance  économique  soutenue, partagée  et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
    - 8.3 Promouvoir des politiques axées sur le développement qui favorisent les activités productives, la création d’emplois décents, l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation et stimulent la croissance des microentreprises et des petites et moyennes entreprises et facilitent leur intégration dans le secteur formel, y compris par l’accès aux services financiers ;
    - 8.4 Améliorer progressivement, jusqu’en 2030, l’efficacité de l’utilisation des ressources mondiales dans les modes de consommation et de production et s’attacher à dissocier croissance économique et dégradation de l’environnement, comme prévu dans le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables, les pays développés montrant l’exemple en la matière ;
    - 8.7 Prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite d’êtres humains, interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, et, d’ici à 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes ;
    - 8.8 Défendre les droits des travailleurs, promouvoir la sécurité sur le lieu de travail et assurer la protection de tous les travailleurs, y compris les migrants, en particulier les femmes, et ceux qui ont un emploi précaire ;
    - 8.10 Renforcer la capacité des institutions financières nationales de favoriser et généraliser l’accès de tous aux services bancaires et financiers et aux services d’assurance ;
  • ODD12 – Établir  des  modes  de  consommation  et  de  production durables
    - 12.1 Mettre en œuvre le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables avec la participation de tous les pays, les pays développés montrant l’exemple en la matière, compte tenu du degré de développement et des capacités des pays en développement ;
    - 12.2. D’ici à 2030, parvenir à une gestion durable et à une utilisation rationnelle des ressources naturelles ;
    - 12.6. Encourager les entreprises, en particulier les grandes entreprises et les sociétés transnationales, à adopter des pratiques viables et à intégrer dans les rapports qu’elles établissent des informations sur la viabilité ;
  • ODD 13 – Prendre  d’urgence  des  mesures  pour  lutter  contre  les changements climatiques et leurs répercussions
    - 13.1 Renforcer, dans tous les pays, la résilience et les capacités d’adaptation face aux aléas climatiques et aux catastrophes naturelles liées au climat ;
    - 13.2 Incorporer des mesures relatives aux changements climatiques dans les politiques, les stratégies et la planification nationales ;
    - 13.b. Promouvoir des mécanismes de renforcement des capacités afin que les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement se dotent de moyens efficaces de planification et de gestion pour faire face aux changements climatiques, l’accent étant mis, notamment, sur les femmes, les jeunes, la population locale et les groupes marginalisés ;
  • Objectif 17.  Renforcer  les  moyens  de  mettre  en  œuvre  le  Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser
    17.1  Améliorer, notamment grâce à l’aide internationale aux pays en développement, la mobilisation de ressources nationales en vue de renforcer les capacités nationales de collecte de l’impôt et d’autres recettes ;
    17.3 Mobiliser des ressources financières supplémentaires de diverses provenances en faveur des pays en développement ;
    17.19 D’ici à 2030, tirer parti des initiatives existantes pour établir des indicateurs de progrès en matière de développement durable qui viendraient compléter le produit intérieur brut, et appuyer le renforcement des capacités statistiques des pays en développement ;

Travaux pour Africa 21:

A venir

Autres travaux à consulter: