Biographie Marienne Makoudem

Photo Marienne Makoudem

Mme  Marienne Makoudem

Makoudem Téné Marienne est Chargé de Recherche depuis 2012 au département des Etudes Environnementale et Economique du Centre National d’Education, centre de recherche public  rattaché au Ministère de la Recherche Scientifique et de l’innovation au Cameroun. Titulaire d’un Master en Sciences Economiques option Analyses et Politiques Economiques obtenu en 2008 à l’Université de Dschang au Cameroun, elle y est doctorante notamment en Economie de Développement. Son sujet de thèse est « La dynamique de pauvreté et des inégalités au Cameroun : un modèle alternatif de lutte contre la pauvreté et les inégalités». Makoudem Téné Marienne a fait un séjour de recherche d’une année à l’Institut des Hautes Etudes et du Développement à Genève en 2013-2014 financé par la bourse d’excellence de la Confédération Suisse. Elle est co-autrice de trois articles. Parallèlement, elle a obtenu un Certificat et un Diplôme Post-grade en Commerce International et droit commercial International en 2014 et en 2015 organisé par TRAPCA (Trade Policy Training Centre in Africa). A cet effet, elle a soutenu un document de recherche intitulé : La dynamique des Accords Commerciaux Régionaux en Afriue : le cas de la Cemac ». elle vient d’achever une collaoration avec un pool d’experts en commerce international sur la conception de la Stratégie Nationale du Commerce pour le compte du Tchad. Par ailleurs, Makoudem Téné Marienne s’intèresse à l’élaboration des stratégies devant contribuer à accroitre la participation de la femme dans le milieu académique et de la recherche pour le développement au Cameroun.Ses champs de spécialisation sont les questions de pauvreté et inégalités, l’intégration économique et commerciale ainsi que les questions de genre en Afrique. 

Spécialité:

  • ODD1 liminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
    1.1 D’ici à 2030, éliminer complètement l’extrême pauvreté dans le monde entier (s’entend actuellement du fait de vivre avec moins de 1,25 dollar par jour) ;
    1.5 D’ici à 2030, renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition aux phénomènes climatiques extrêmes et à d’autres chocs et catastrophes d’ordre économique, social ou environnemental et leur vulnérabilité ;
  • ODD5 parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
    5.5 Veiller à ce que les femmes participent pleinement et effectivement aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique,
    économique et publique, et y accèdent sur un pied d’égalité ;

    5.c Adopter des politiques bien conçues et des dispositions législatives applicables en faveur de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles à tous les niveaux et renforcer celles qui existent ;

  • ODD10 Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
    10.1 D’ici à 2030, assurer progressivement et durablement une croissance des revenus des 40 pour cent de la population les plus pauvres à un rythme plus rapide que celle du revenu moyen national ;
    10.2 D’ici à 2030, autonomiser toutes les personnes et favoriser leur intégration sociale, économique et politique, indépendamment de
    leur âge, de leur sexe, de leur handicap, de leur race, de leur appartenance ethnique, de leurs origines, de leur religion ou de leur statut économique ou autre ;

    10.3 Assurer l’égalité des chances et réduire l’inégalité des résultats, notamment en éliminant les lois, politiques et pratiques discriminatoires et en encourageant l’adoption de lois, politiques et mesures adéquates en la matière ;
    10.4 Adopter des politiques, notamment sur les plans budgétaire, salarial et dans le domaine de la protection sociale, afin de parvenir progressivement à une plus grande égalité ;

  • ODD17 Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser
    17.10 Promouvoir un système commercial multilatéral universel, réglementé, ouvert, non discriminatoire et équitable sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce, notamment grâce à la tenue de négociations dans le cadre du Programme de Doha pour le développement ;
    17.11 Accroître nettement les exportations des pays en développement, en particulier en vue de doubler la part des pays les moins avancés dans les exportations mondiales d’ici à 2020 ;
    17.12 Permettre l’accès rapide de tous les pays les moins avancés aux marchés en franchise de droits et sans contingent, conformément aux décisions de l’Organisation mondiale du commerce, notamment en veillant à ce que les règles préférentielles applicables aux importations provenant des pays les moins avancés soient transparentes et simples et facilitent l’accès aux marchés.

Travaux pour Africa 21:

 

Autre travaux à consulter: