Bulletin d’information n°2 (du 17 au 23 février 2012)

 Bulletin d’information n°2 (du 17 au 23 février 2012)

Edito

Depuis son accession à l’indépendance le 9 juillet 2011, la République du Soudan du Sud n’a pas encore trouvé un équilibre avec son voisin du nord soudanais ; bien au contraire, les foyers de tension ont été nombreux depuis, se cristallisant essentiellement autour de la question des revenus du pétrole, et pour cause, le Soudan tirait l’essentiel de ses revenus des champs pétroliers situés aujourd’hui chez son voisin du sud. Les médiations et les appels à la paix ont été nombreux (ONU, UA, USA, Chine, etc.). Rien n’y fait. Le Sud Soudan ne peut exporter son pétrole que par le nord, or quand le gouvernement de Kiir propose un droit de transit par baril de 1 $, le gouvernement de Khartoum lui réclame un prix de 30 $ le baril. Le Sud a décidé de stopper ses exportations de pétrole et le nord s’enfonce dans une grave crise économique. Conséquence : évoqué depuis déjà un certain temps, le projet de réalisation d’un oléoduc du Sud Soudan en direction du port kenyan de Lamu a fait surface, au point que les travaux devraient être lancé début mars 2012. Travaux d’une vaste ampleur, le projet de corridor de Lamu devrait changer toute la géographie économique de la région Sud Soudan/Ethiopie/Kenya, alors que les habitants du petit port de Lamu manifestent désespérément pour la sauvegarde de leur région.  • Julien Chambolle