NOTE N°3, l’Union pour la Méditerranée, de la mort à la résurrection (2008-2012), mai 2013, Africa 21.

 

 

 

 

 

 

 

L’Union pour la Méditerranée a connu des difficultés à son lancement en raison des tensions au Proche Orient et par la faute du manque d’investissement de certains acteurs.
Cependant, le Printemps arabe va changer la donne en remettant au cœur de l’actualité la Méditerranée. A la stabilisation institutionnelle (mise en place du Secrétariat à Barcelone) s’ajoute la nécessaire implication de l’Union Européenne dans la zone. Des projets ont déjà été lancés et doivent porter leurs fruits dès l’année 2013. Une réorientation stratégique a été effectuée pour accompagner les pays de la rive sud afin de lutter contre le chômage et améliorer les conditions socio-économiques des populations.

 

Cliquez ici pour lire la note:

L’Union pour la Méditerranée, de la mort à la résurrection (2008-2012) -note n°3, mai 2013, Africa 21